V - Deuxièmes expériences : Test de la vue et de l'odorat

a) Protocole

Test : Présenter trois bonbons blancs avec des odeurs différentes et leur donner trois couleurs distinctes. Le bonbon jaune aura l'odeur la moins perceptible, le vert aura une légère odeur et le bleu aura la plus forte odeur. Les volontaires devront répondre aux questions d'abord juste en les regardant puis juste en les sentant.

Questions :

Les questions doivent être posées à chaque test :

(1) Quel bonbon prendriez vous ?

(2) Pourquoi ?

(3) Quel bonbon ne prendriez vous pas ?

(4) Pourquoi ?

Nous cherchons à prouver que la vue et l'odorat influencent notre choix pour un aliment, il faut que la couleur et que l'odeur nous plaisent.

b) Diagrammes circulaires

Juste en les regardant :

«Quel bonbon prendriez-vous ?»

 

 

 

 «Quel bonbon ne prendriez-vous pas ?»

 

 

 

Juste en les sentant :

 «Quel bonbon prendriez-vous ?»

 

 

«Quel bonbon ne prendriez-vous pas ?»

 

c) Observation des chiffres

Juste en les regardant

A la question «Quel bonbon prendriez-vous juste en les regardant?», 61% des personnes interrogées choisissent le bonbon jaune, 20% le bonbon bleu et 19% le vert.

A l'inverse, on constate qu'à la question «Quel bonbon ne choisiriez-vous pas juste en les regardant?», le bonbon bleu est cette fois majoritairement choisi, à 44%, puis vient le bonbon vert à 34% et enfin le bonbon jaune à 22%.

Juste en les sentant

64% des personnes interrogées prendraient le bonbon à l'odeur la plus forte, le bleu, 22% optent pour le bonbon à l'odeur à l'intensité intermédiaire, le bleu et seulement 14% choisiraient le bonbon à l'odeur la plus faible, le jaune.

A la question «Quel bonbon ne choisiriez-vous pas juste en les sentant?»,  61% des volontaires désignent le bonbon jaune, 24% le vert et 15% le bleu.

d) Observation des réactions

Lorsque les volontaires doivent choisir un bonbon d'après son aspect visuel, ils disent souvent opter pour celui qui leur semble le plus naturel, le jaune. Ils expliquent aussi parfois leur choix par le fait que le bonbon est d'une couleur qu'ils aiment, ou car la couleur évoque un goût qu'ils apprécient (par exemple citron pour le jaune, menthe pour le vert...). A l'inverse, ils ne sont pas attirés par les bonbons qui semblent chimiques, étranges, et par ceux dont la couleur ne leur suggère aucun goût.

Ensuite, lorsqu'ils répondent aux mêmes questions, mais cette fois-ci d'après l'odeur des bonbons, les volontaires ont souvent besoin de sentir plusieurs fois les bonbons avant de se prononcer. Ils choisissent pour la plupart le bonbon qu'ils jugent avoir le plus d'odeur, ou l'odeur la plus sucrée. Au contraire, ils ne sont pas intéressés par celui qui a selon eux la plus faible d'odeur, voire aucune odeur, ou par un bonbon ayant une odeur qu'ils détestent.

 

Ces tests nous montrent donc que que la vue et l'odorat nous influencent dans notre choix des aliments : en effet, nous optons pour un aliment dont l'aspect visuel nous attire, qui nous évoque un goût, mais aussi qui possède une odeur forte, qui nous "met l'eau à la bouche". La vue et l'odeur agréables d'un aliment que nous goûtons renforce notre plaisir à le déguster.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site